Site officiel de l'Office de Tourisme Creuse Thaurion Gartempe - 12 place Defumade - 23150 AHUN // Tél. : 05 55 62 55 93 - Mail : contact@ahun-creuse-tourisme.fr
Accueil >> Patrimoine >> Parcs et jardins >> Jardin lapidaire Jacques Lagrange >> Pour en savoir plus...

Pour en savoir plus...

Le Jardin lapidaire Jacques Lagrange fut inauguré en 2003, et devint le point de départ de l'histoire d'Ahun. En effet, il est situé à l'extrémité de la ville médiévale fortifiée, anciennement Acitodunum.

On peut observer que l'époque gallo-romaine et l'époque médiévale y sont mises en valeur.

                                          

Sur la Place Jacques Lagrange, nous avons une meilleure vision sur le bâtiment appelé Hôtel Jorrand (XVIIIème siècle), en référence à Louis Jorrand (Maire d'Ahun : XVIIIème siècle) : celui-ci appartenait à Jacques Lagrange.

                                   

La porte du jardin est surmontée d'un balcon en fer forgé aux initiales de Louis Jorrand, tout comme le portail du champ de foire. Ce jardin est ouvert de part et d'autre par 2 portails, l'un donnant sur l'hôtel et l'autre, plus important, donnant sur le champ de foire. Ces portails sont probablement du XIXème siècle, et sont peu ouvragés. Ce jardin donnait le recul nécessaire pour avoir une vue sur la façade de l'hôtel. Le semblant de passage aménagé entre ces 2 grilles est une mise en scène architecturale. Aucun véhicule n'aurait pu y passer, ne serait-ce qu'à cause des escaliers.

                                   

Ce jardin fut un jardin d'ornement, mais aussi un jardin utilitaire : en effet, la petite cave aurait pu servir de fruitier (il reste d'ailleurs un poirier). Le puits monolithe a du être creusé pour arroser les légumes du potager.

                                      

Lorsque Jacques Lagrange acheta cette propriété (l'hôtel et le jardin en 1992), il avait en tête la création d'un musée. Après sa mort, Hyacinthe Moreau Lalande (sa compagne), pensait que ce jardin pouvait devenir un lieu de souvenir ; un projet se monta : conserver le bâtiment en entier et mettre en valeur les éléments lapidaires d'Ahun, Lagrange s'intéressait à l'archéologie.

                                               

Dans le jardin, on trouvait en premier lieu différents éléments lapidaires d'Ahun : coffres funéraires (du 2ème et 3ème siècle), tombes, croix, sarcophages (du 5ème au 13ème siècle).

Quelques éléments contemporains finissent l'aménagement du jardin : bancs, dalles, fontaine, en granit du compeix.

                                        

La municipalité voulait créer un hommage à Jacques Lagrange : en créant une guirlande végétale stylisée reproduite en fer forgé, sur le pignon. Cette guirlande sera le signal du jardin depuis l'entrée du bourg et permettra d'intégrer le bâtiment dans le jardin.